écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Par Sylvette Rougier
Au sujet de la disparition / enlèvement de trois Israéliens

Communiqué de notre Comité au sujet de la disparition/enlèvement de trois colons israéliens en Cisjordanie.

18 juin 2014 | - : Israël Crimes de guerre

La disparition / enlèvement des trois Israéliens, étudiants dans les colonies proches de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, provoque un nouveau déploiement de forces de l’appareil militaire israélien. Et suscite à nouveau des interrogations anciennes :

Combien de fois faudra-t-il répéter que la construction de colonies dans les territoires palestiniens est illégale et condamnée en droit international ?

A quoi sert le mur qu’Israël a construit pour soi-disant pour protéger les Israéliens de tout risque si les Israéliens séjournent en tant que colons dans la zone palestinienne isolée par le mur ?

La zone où les Israéliens ont été enlevés est en zone C, c’est-à-dire une zone entièrement sous contrôle israélien. Pourquoi Israël accuse-t-il alors le gouvernement palestinien d’être responsable de cette disparition / enlèvement ?

Chaque jour, la colonisation avance en Palestine, avec son lot de morts, de blessés, d’enfants à jamais traumatisés parmi les Palestiniens. Les agressions des colons sont quotidiennes et sanglantes, sur les biens et les personnes. Elles jouissent d’une totale impunité mais on observe un silence total sur ces victimes.

Depuis la disparition / enlèvement du 12 juin, l’armée israélienne est déployée sur tout le territoire palestinien harcelant les Palestiniens, en arrêtant plus de 150 dont le Président du Conseil législatif palestinien, 7 députés et 2 anciens ministres, et tuant un jeune Palestinien de 19 ans.

Le Comité poitevin Palestine, demeure quant à lui persuadé que si Israël cessait d’occuper et de coloniser les territoires palestiniens, il n’y aurait pas d’enlèvements / disparitions de colons. Pour cela, il est de la responsabilité des Etats de faire respecter le Droit et les Conventions internationales. Et pour les forcer à agir, il est de la responsabilité de chacun de renforcer la campagne de boycott, désinvestissement et sanctions lancée par les Palestiniens, une campagne qui en s’amplifiant peut faire plus et mieux que le nouveau bain de sang prémédité par Israël.

Sylvette ROUGIER
Comité poitevin Palestine
24 rue d’Elne
86000 Poitiers