écrits politiques

Français    English    Italiano    Español    Deutsch    عربي    русский    Português

Palestine
Israël interdit aux Nations Unies l’accès aux Territoires palestiniens

Selon des officiels israéliens une mission d’investigation de l’ONU "ne sera pas autorisée à entrer" en Israël ni dans les territoires Occupés.
Vendredi dernier, le Conseil pour les droits humains basé à Genève a nommé trois officiers pour diligenter une enquête sur l’activité coloniale d’Israël en Cisjordanie.

11 juillet 2012


Les soldats israéliens tirent sur les manifestants palestiniens qui protestent contre la confiscation des terres palestiniennes pour étendre la colonie juive d’Hallamish dans le village de Cisjordanie de Nabi Saleh, près de Ramallah (Photo : AFP/Abbas Momani)

L’organisation pour les droits humains la plus importante de l’ONU a demandé à trois juristes d’étudier les conséquences de la colonisation israélienne de Cisjordanie sur "les droits civils, économiques, sociaux et culturels du peuple palestiniens". L’organisation a enjoint Tel Aviv à "ne pas faire obstacle au processus de collaboration".

Israël s’est insurgé et a immédiatement qualifié la mission de "biaisée et défectueuse", et a affirmé qu’il n’apporterait pas son concours aux officiels.

"Israël ne coopérera pas avec la mission d’investigation et ses membres ne seront pas autorisés à entrer en Israël ni dans les Territoires" a déclaré le porte parole du ministères des Affaires Étrangères, Yigal Palmor. "Son existence témoigne de la distorsion profonde qui caractérise la manière dont le Conseil des droits humains de l’ONU traite Israël et le détournement du thème essentiel des droits humains par des pays non-démocratiques".

Israël a coupé les ponts avec le Conseil en mars dernier après que l’organisation qui compte 47 pays ait passé une résolution pour enquêter sur la colonisation. Israël accuse la commission de "se concentrer d’une manière disproportionnée" sur Israël.

"La mise en place de cette mission est une nouvelle preuve flagrante de la manière dont le Conseil de l’ONU pour les droits humains s’en prend systématiquement à Israël" selon une déclaration du ministère des Affaires Étrangères de vendredi dernier.

Puisque l’équipe ne peut pas entrer en Israël, elle sera tributaire de sources de seconde main comme les médias locaux pour monter son dossier.

Mais même si la mission arrivait à la conclusion que les colonies violent les droits humains, toute tentative de punir Israël serait contrecarrée par les États-Unis, l’allié clé d’Israël.

L’ONU considère que les colonies israéliennes sont illégales au regard du droit international. Le Conseil pour les droits humains affirme que les projets israéliens de construire encore des maisons en Cisjordanie et dans Jérusalem Est sabote le processus de paix et constitue une menace à la solution de deux États.

Les colonies de Cisjordanie sont au cœur du conflit entre les Israéliens et les Palestiniens. Environ 500 000 Israéliens et 2,5 millions de Palestiniens habitent en Cisjordanie et dans Jérusalem Est, un territoire qu’Israël a repris à la Jordanie en 1967. Les Palestiniens affirment que la Cisjordanie fait partie de leur futur état et s’opposent à ce que des colonies y soient construites.

Israël qui s’appuie sur ses [supposés] liens bibliques et historiques avec la Cisjordanie, soutient que le statut des colonies doit être établi dans des négociations pour la paix.

Russia Today, 7 juillet 2012.

Traduit de l’anglais pour Info-Palestine.net par Dominique Muselet (11.07.2012) :
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12399

Texte original en anglais (07.07.2012) :
http://www.rt.com/news/israel-settlements-ban-un-614/